« Vague et situation pratique. Un point de contact entre éthique et métaphysique »

Par

Année

Type de publication

Directeur(s) de l'ouvrage hors IHP

Etc.

Isabelle Pariente

2020

Chapitres d’ouvrages

Alexandre Declos
Jean-Baptiste Guillon

Etc.

"Vague et situation pratique. Un point de contact entre éthique et métaphysique."

De manière générale, la philosophie pratique bute, dans l’identification de sa tâche spécifique, sur le rapport qu’elle entretient à son objet. Il n’y a pas de raison particulière, en effet, de la restreindre à un niveau d’explicitation des normes ou des valeurs éthiques, c’est-à-dire de constitution de son objet propre, même s’il n’y a pas de raison non plus d’exclure absolument un tel niveau. Toutefois, il paraît légitime de se demander si la philosophie pratique doit, dans un rapport spécifique à son objet, le constituer et donc formuler des normes et des valeurs, ou bien si, comme toutes les autres domaines de la philosophie, et si tant est qu’il puisse être justifié de parler de la philosophie en terme de domaines, elle est confrontée à des objets qui existent indépendamment d’elle.

Dans la perspective d’une réduction de cette spécificité, la présente étude entend investir un point de contact entre l’éthique et la métaphysique, un parmi d’autres, et se centrera sur la détermination de ce qu’il est possible de désigner comme une situation à laquelle l’action d’un agent apporte une solution pratique. Si, en effet, il ne revient pas uniquement à la philosophie pratique d’édicter des normes ou de préciser les valeurs qui pèsent sur nos actions, alors elle en vient à un niveau méta-théorique qui demande que soient explicités les objets nécessaires pour penser l’action et les valeurs qui peuvent être les siennes. C’est ce que j’explore ici et que je désigne comme un point de contact entre l’éthique et la métaphysique.