Skip to content

« Aristote et la question du bien commun : problèmes et perspectives »

Proposition d'un sous titre (masqué en responsive) :

Organisation d'un séminaire 

par

Date(s) :

6 février 2013
Date

Contact :

alonso.tordesillas@univ-amu.fr

Adresse :

Maison de la Recherche
29, Avenue Robert Schuman
13100
  Aix-en-Provence

Type de production :

Lien :

Lien

Type de séminaire :

Type de séminaire

Auteur(s) / Organisateur(s) :

Codification AERES :

AERES

Auteur(s) / Organisateur(s) :
(hors IHP) 

Donald MORRISON, Rice University, Houston

Unités de recherche :

Institution :

Institution

Année :

2013

Documents à télécharger :

Ajout fichiers

Mots clefs :

Mots clefs

Résumé ou Présentation

Donald MORRISON, Rice University, Houston
« Aristote et la question du bien commun : problèmes et perspectives »
Argument :
L’idée fondamentale qui se dégage de la notion aristotélicienne de bien commun peut être expliquée très simplement. D’après Aristote, une société politique est une association d’individus qui vivent et œuvrent ensemble en vue de vivre une vie bonne. Cette vie bonne pour tous, qui est la fin ou le but inhérent de toute société politique, et auquel les bons législateurs s’efforcent de parvenir, est le « bien commun ». Bien que dans ses lignes générales l’idée soit claire, les détails et les implications de cette idée fondamentale requièrent quelques éclaircissements.
On peut assurément remarquer de prime abord que ce « bien commun » est commun à tous les membres de la polis (ou de quelque autre forme de communauté que ce soit) en tant qu’il est leur projet commun, autrement dit en tant qu’il s’agit d’un but qui leur est commun à eux tous en tant qu’agents [1]. Reste que nombre de considérations d’Aristote relatives au bien commun, à commencer par une expression fréquente qui semble être la seconde expression à avoir ses faveurs lorsqu’il en parle (to koinêi sympheron, « l’avantage mutuel »), suggère que le bien commun, au sens où il l’entend, est un bénéfice commun, autrement dit commun aux membres de la communauté en tant qu’ils en bénéficient, en tant que bénéficiaires, et non pas seulement en tant qu’agents, ou du moins non principalement en tant qu’agents.
Cette communication se propose dans un premier temps d’examiner les relations et les tensions éventuelles qu’entretiennent ces deux aspects du bien commun. Deux interprétations sont en effet concurrentes pour rendre compte de ces deux aspects de la notion.
Une première interprétation susceptible de refléter ces deux aspects de la notion de bien commun chez Aristote est la suivante :
(1) Le bien commun est le bonheur de tous les citoyens.
Une autre interprétation tout aussi plausible de la notion aristotélicienne de bien commun et susceptible également de rendre compte, mais en un sens différent, de ces deux aspects, est :
(2) Le bien commun est le bonheur de la cité .
Après avoir exposé ces deux interprétations, la communication se propose donc dans un second temps d’analyser les tensions existant entre ces deux conceptions du bien commun puisque, dans la mesure où le bonheur de tous les citoyens n’est pas nécessairement le bonheur de la cité, les deux interprétations ne sauraient être compatibles ni simultanément correctes.

[1]. J’utilise ici le terme « membre » au sens restreint : seuls les citoyens sont membres de la polis. Il suit de là que tous les habitants d’une cité ne peuvent pas être comptés au nombre des membres de cette cité. Ainsi, les esclaves et les résidents étrangers (les métèques) vivent effectivement dans la cité mais n’en sont pas citoyens. Ils vivent à l’intérieur des frontières de la cité, mais ne sont pas membres de la société politique.
Ces séminaires sont organisés en collaboration avec le Centre d’études sur la pensée antique « kairos kai logos ».

19 avril 2021

14 avril 2021

14 avril 2021

14 avril 2021

14 avril 2021

9 mars 2021
Autonomie en entreprise

1 mars 2021

21 janvier 2021

26 novembre 2020

26 novembre 2020
7èmes Journées de métaéthique

31 mars 2020
Cycle Travail, Histoire de la philosophie, Ergologie : conférence « Travail et entreprise » – Yves Schwartz

12 mars 2020

12 mars 2020
Séminaire Crisis Jeunes Chercheurs « Agentivité : Être et agir dans le monde. Interrogations à la croisée des savoirs » – Quatrième séance : Agentivité et Travail

4 mars 2020

2 mars 2020

20 février 2020

19 février 2020

10 février 2020

6 février 2020
Séminaire Crisis Jeunes Chercheurs « Agentivité : Être et agir dans le monde. Interrogations à la croisée des savoirs » – Troisième séance

5 février 2020

29 janvier 2020

29 janvier 2020

23 janvier 2020

23 janvier 2020
Séminaire Crisis Jeunes Chercheurs « Agentivité : Être et agir dans le monde. Interrogations à la croisée des savoirs » – Première séance

22 janvier 2020

22 janvier 2020

15 janvier 2020
Séminaire des doctorants – Maxime Kristanek : « Le continuisme en histoire de la philosophie ».

14 janvier 2020

13 décembre 2019

13 décembre 2019

11 décembre 2019

2 décembre 2019

28 novembre 2019

20 novembre 2019
Séminaire des doctorants – Florian Tomasi : « Nietzsche lecteur d’Epicure »

19 novembre 2019

7 novembre 2019

6 novembre 2019

23 octobre 2019

22 octobre 2019
Séminaire des doctorants – Michèle Balbas-Arnaud, « De l’influence de la nourriture sur les doctrines des philosophes dans la Grèce antique »

15 octobre 2019
Journées d’étude LA SOPHISTIQUE ET SES IMAGES

5 octobre 2019
Séminaire des doctorants – Gilda Derouet : “Des concepts de Pierre Bourdieu au paradigme de la domination symbolique »

17 septembre 2019
Séminaire des doctorants – Elisabeth Roche : « La réception de la République de Platon chez Marsile Ficin”

5 juin 2019

15 mai 2019

19 avril 2019
Séminaire des doctorants – Maureen Garzend : « La condamnation de Giordano Bruno »

12 avril 2019
Modes d’être, degrés d’être

10 avril 2019

10 avril 2019
Dostoïevski philosophe

5 avril 2019

4 avril 2019

3 avril 2019

27 mars 2019

14 mars 2019

13 mars 2019
Séminaire des doctorants – Christine Martin : « Approches de la recherche : conceptions, méthodologies »

1 mars 2019

27 février 2019

13 février 2019
Séminaire des doctorants – Maxime Kristanek : « Le nihilisme moral et ses implications motivationnelles ».

1 février 2019
Temps et mémoire

30 janvier 2019
Les vieux et les jeunes de Luigi Pirandello. Une image de la vieillesse comme impuissance politique.

23 janvier 2019

23 janvier 2019

9 janvier 2019
Gibson and Gestalt: (Re)Presentation, Processing, and Construction

17 décembre 2018

13 décembre 2018

12 décembre 2018

6 décembre 2018

5 décembre 2018

4 décembre 2018

4 décembre 2018

4 décembre 2018

29 novembre 2018

28 novembre 2018
Les Rêveries ou la transparence de l’âge

21 novembre 2018

13 novembre 2018
Séminaire des doctorants – Joy Elbaz

29 octobre 2018

24 octobre 2018

23 octobre 2018
X CONGRÈS DE LA INTERNATIONALE J.G. FICHTE-GESELLSCHAFT

4 octobre 2018
Séminaire des doctorants – réunion de rentrée

22 septembre 2018
Séminaire Salima Coolen, « Des théories de la tolérance à la philosophie de la laïcité : la citoyenneté de Bayle, Locke et Voltaire à l’épreuve des nouvelles théologies politiques ».

13 juin 2018
Séminaire Nadège Edwards, « Fatigue au travail et précarité : le poids de l’incertitude »

16 mai 2018

15 mai 2018

9 mai 2018
Implications cosmologiques de la question du vide : Aristote et Giordano Bruno

18 avril 2018

11 avril 2018

9 avril 2018

23 mars 2018
THE INTERNATIONAL PROTAGORAS NETWORK – WORKSHOP

19 mars 2018

19 mars 2018

14 mars 2018

13 mars 2018

21 février 2018

14 février 2018

30 janvier 2018

17 janvier 2018

19 décembre 2017

6 décembre 2017

5 décembre 2017

21 novembre 2017

25 octobre 2017

10 octobre 2017

26 septembre 2017
Journée d’études : Protagoras. Des antilogies au mythe et retour

1 septembre 2017

13 avril 2017

12 avril 2017

22 mars 2017

22 mars 2017

21 mars 2017

8 mars 2017

1 mars 2017

18 janvier 2017

18 janvier 2017

14 décembre 2016

7 décembre 2016

30 novembre 2016

17 novembre 2016

17 novembre 2016

16 novembre 2016

19 octobre 2016

18 octobre 2016

1 octobre 2016

15 juin 2016

10 mai 2016

10 mai 2016

27 avril 2016

21 avril 2016

23 mars 2016

9 mars 2016

10 février 2016

16 décembre 2015

16 décembre 2015

18 novembre 2015

11 octobre 2015

10 octobre 2015
La vérité : Platon et les sophistes, IIIe colloque international de la Section Méditerranéenne de l’International Plato Society

9 octobre 2015

8 septembre 2015
Fichte et l’ontologie

4 juin 2015

8 avril 2015

18 mars 2015

11 mars 2015

18 février 2015

4 février 2015

10 décembre 2014

26 novembre 2014

19 novembre 2014

22 octobre 2014

16 octobre 2014

16 octobre 2014

31 mai 2014

2 avril 2014

19 mars 2014

14 mars 2014

12 février 2014

11 décembre 2013

7 décembre 2013

30 novembre 2013

20 novembre 2013

23 octobre 2013

7 juin 2013

3 avril 2013

29 mars 2013

13 mars 2013

6 février 2013

18 décembre 2012

12 décembre 2012

21 novembre 2012

17 octobre 2012

4 juin 2012

11 mai 2012

10 mai 2012

11 avril 2012

7 mars 2012

1 février 2012

15 décembre 2011

30 novembre 2011

12 octobre 2011

13 avril 2011

16 mars 2011

23 février 2011

26 janvier 2011