Skip to content

Année :

2020

Parution :

A paraître

Type de publication​ :

Articles dans des revues avec comité de lecture, internationales et nationales

Type de production :

Article dans une revue

Unité de recherches :

Mots clefs :

Mots clefs

Auteur(s) hors IHP :

Auteur(s) hors ihp

Directeur(s) de l’ouvrage hors IHP :

Directeur(s) de l'ouvrage hors IHP

Numéros de pages :

pp. 263-275.

In ouvrage hors ihp :

L’Aventure à l’époque moderne : naissance, métamorphoses et renouvellement d’une catégorie littéraire

Revue, collection :

Littératures classiques, 100

Éditeur :

Toulouse, Presses Universitaires du Midi

N° isbn :

N° isbn

Codification AERES :

ACL

Lien :

Lien 1

Lien :

Lien 2

Fichiers joints :

• -
Fichier joint 1

Ne rien attendre de la fortune ou la disqualification cartésienne de l’aventure, par F.-X. de Peretti

Ne rien attendre de la fortune
ou la disqualification cartésienne de l’aventure
Résumé :
Fort rare, le terme d’aventure n’apparaît chez Descartes que pour évoquer des fictions
théâtrales ou romanesques. Et pour cause : l’hagiographie célébrant l’héroïsme de « ce
cavalier français parti d’un si bon pas » dissimule mal une disqualification de toute forme
d’aventure, la volonté farouche ne rien devoir à la fortune et une quête constante d’assurance,
d’ordre, de mesure et de certitude soucieuse de ne laisser, dans sa pensée comme dans sa vie,
aucune prise au hasard et aux circonstances.
Mots-clés : Descartes, fortune, prudence, méthode, intériorité.
Keywords : Descartes, fortune, wisdom, method, interiority.

Par

Année

Type de publication

Directeur(s) de l'ouvrage hors IHP

Etc.

Isabelle Pariente

2018

XOXOOXOX

XOXOOX

Etc.

Philosophie de l'espace connecté. La réalité d'internet

L’Internet est-il le lieu de toutes les étrangetés, de toutes les irrégularités ? On peut être tenté de le penser comme une rupture avec notre monde. Cet ouvrage explore ce modèle pour mieux défendre l’idée de la continuité. On insiste souvent sur les ruptures qu’il occasionne ; il couperait de toute vie sociale, provoquerait des dysfonctionnements de la personnalité. Ici la perspective s’inverse : L’auteur propose de penser l’internet dans le prolongement de notre monde. Le passage se fait de l’un à l’autre sans rupture, dans une fluidité des mouvements. Évitons la dénonciation de supposées étrangetés d’internet. Il vaut mieux l’accepter, pour penser aussi bien cet enrichissement qu’il constitue, que les effets (parfois douloureux) d’amplification qu’il produit. Isabelle Pariente propose un nouveau modèle : le regard que nous portons sur l’écran de notre ordinateur traverse une fenêtre et peut se penser comme une extension des possibles. N’oublions pas que nous suivons notre chemin sur l’écran éclairé de notre téléphone et que nous nous orientons ainsi dans un monde qui serait, sinon, silencieux et opaque. 

L’ouvrage sortira en librairie le 09 novembre 2018.