Hervé Fayolle

Pôle: 
Histoire de la philosophie moderne
Grade: 
Doctorant
Unités de recherche: 
Art et politique
Année de première inscription: 
2015.00
Nom de la thèse: 
Le rôle de l'imagination et de la créativité dans le cadre de la démarche de recherche dans les formations en travail social.
Sujet de la thèse: 

La démarche de recherche utilisée dans les formations en travail social est pluridisciplinaire. Comme toute recherche en sciences sociales, cette démarche est fondée sur la rationalité et nécessite de maitriser des règles et des normes au niveau épistémologique, théorique et méthodologique. La recherche est un processus qui se fonde sur un questionnement puis passe par une phase d'exploration et de construction théorique confrontée à un travail de terrain. Elle vise à créer des connaissances nouvelles. Cependant, ce processus complexe se résume-t-il à l'application rigoureuse de régles rationnelles? La démarche de recherche relève-t-elle plus de la démonstration ou bien de l'argumentation? L'imagination et la créativité n'interviennent-elle pas aussi dans ce processus? Telles sont les questions au centre de ce travail.

Cette recherche en cours s'appuie d'une part sur une exploration théorique concernant l'imagination. Chez Aristote l'imagination (la phantasia) fait partie du processus d'intellection. Pour Kant (Critique de la Raison Pure) l'imagination permet de mettre en relation les deux facultés hétérogènes que sont l'entendement et la sensibilité. Heidegger va développer cette approche dans "Kant et le problème de la métaphysique" : l'imagination devient "la racine des deux souches" (l'entendement et la sensibilité).

Elle s'appuie d'autre part sur un travail de terrain d'approche ergologique concernant la construction de mémoire de recherche en travail social (diplôme DEIS)

 

Sous la direction de (IHP): 
Christine Noël Lemaître
Sous la direction de (hors IHP): 
Marcel Jaeger (CNAM, Paris)
Hervé
Fayolle