Kendy Chokeepermal

Pôle: 
Histoire de la philosophie moderne
Grade: 
Doctorant
Unités de recherche: 
Histoire de l'ontologie et métaphysique
Vérité et langage
Nom de la thèse: 
Pourquoi des fictions ? Une question ontologique, sémantique et esthétique
Sujet de la thèse: 

Notre étude prend racine dans la problématique métaphysique brentanienne et meinongienne de l'objet "fictif" en tant qu'objet non-existant et non-concret. Toutefois, outre cet ancrage qu'il nous faut reconnaître comme point de départ, et par-delà les théories contemporaines fondées sur des prises de position variables quant à la question de l'existence ou de la non-existence des entités fictionnelles, il sera question, pour nous, du problème de l'identité des entités fictionnelles. Comme le rappelle Alberto Voltolini, la question fondamentale au sujet des entités fictionnelles relève plutôt de leur nature. Celle-ci comprend des traits généraux communs qui permettent de parvenir à une définition conceptuelle. Mais il nous faut aussi considérer les traits spécifiques qui caractérisent chacune de ces entités et qui nous permettent de les différencier les unes des autres. Outre les propriétés intra-fictionnelles qui rendent possible l'individuation conceptuelle des entités fictionnelles, il nous faudra également considérer le rapport entre les conditions d'identité des ficta et le langage, à travers lequel ces conditions se manifestent. L'identité des ficta est-elle sémantique, est-elle référentielle ? Pour répondre à cette question, il nous faudra peut-être d'abord prendre position quant au statut ontologique de ces entités. Sont-elles hybrides, de sorte qu'elles se situeraient dans un entre-deux : entre l'abstrait et le concret ? Ensuite, cette question de l'identité des entités fictionnelles nous semble également liée à celle des moyens de conception ou de fabrication mobilisés autour d'elles. Comment précisément adviennent-elles dans la littérature, par exemple, ou encore au cinéma ? Par ailleurs, les objets fictionnels ne sont-ils pas, de manière concomitante, à la fois ce qu'ils sont et autre chose, à savoir des objets sociaux et culturels, comme le soutient Amie Thomasson ?

Année: 
2016
Sous la direction de (IHP): 
Jean-Maurice Monnoyer
Points forts de recherches et résultats marquants: 

Traduction de "A suitable metaphysics for fictional entities. Why one has to run syncretistically" (2015) d'Alberto Voltolini, parue sur le blog du S.E.MA., 2016. 

Kendy
Chokeepermal